Exposition “Feel the Force”
Affiche de l'exposition "Feel the Force" 2018

Exposition “Feel the Force”

“Feel the Force”, Empreintes du Tao
Château de Javarzay
20 avril — 10 mai 2018

Chercher le Tao dans l’imperfection du mouvement.

Quel peut être le geste de l’humain le plus simple qui soit, et en même temps, parfaitement incompatible avec la nature de son corps ?
Tracer une ligne, à main levée.
Impossible.
Ce sera donc le sujet : je choisis de tracer des lignes à main levée, de toutes tailles, couleurs, emplacements.
Le choix de la volonté humaine, mais à réaliser en état de De, c’est à dire en accord avec le flux du Tao tel qu’il nous traverse, c’est à dire sans chercher du tout leur perfection mais leur exécution naturelle avec les contraintes de notre corps.
La vie est là, dans leurs courbes et la multitude de vibrations qui les distinguent de lignes tracées à la règle.
Utiliser le pinceau pour enregistrer le Tao qui s’exprime dans le mouvement, non pas dans la recherche de la perfection, comme dans la calligraphie orientale, mais au contraire, de toutes les vibrations de vie que révèle l’imperfection (apparente) d’un mouvement très libre.

L’énergie du Tao baigne tout, de l’infime à l’infini.

“Il y avait quelque chose d’indéterminé avant la naissance de l’Univers. […] Ne connaissant pas son nom, je le dénomme Tao.”
Lao Tseu, Tao Te King

C’est le sujet et le mystère ultime.
Cette énergie prend obligatoirement une forme : temps, espace, matière, mouvement…

Tout est dans tout.

Un simple trait effectué à bout de bras, par la multitude de vibrations qu’il contient, révèle toute l’énergie qui traverse le corps.
Cette énergie inscrit son empreinte sur la toile, comme la musique dans le sillon du disque.

Peindre le Tao, pour faire ressentir le Tao.

Nos sens n’ont plus qu’à la décoder pour l’éprouver.
Nos sens comme le diamant, notre corps comme une chaîne hi-fi, pour écouter et éprouver la musique du Tao.

Ce n’est pas de la peinture mais de l’inscription énergétique.

Ne plus regarder la peinture mais ressentir le foisonnement d’informations de son énergie, pour s’entrainer à ne plus regarder les êtres et les choses, mais à ressentir l’énergie qui les traverse.
Et ainsi, s’habituer à se connecter (ou reconnecter) au Tao.
Il suffit de ne plus penser “Peinture” mais “Énergie” puis de regarder sans penser.

S’inscrire ou s’intéresser au vernissage sur Facebook : ici

Sur l’affiche : Empreintes du Tao n°260, acryliques sur carton, 70×100 cm, mars 2018.
Ci-dessus : Empreintes du Tao n°261, acryliques sur carton, 60×80 cm, mars 2018

v-i-n-c-e-n-t

Diplômé de l'ENSAD, v-i-n-c-e-n-t est également le fondateur de "soyousee", qui regroupe son travail graphique.
Fermer le menu